Prendre rendez-vous
01 42 74 46 83
cabinet@chirurgie-esthetique.paris

INFORMATIONS DE CONTACT

 

ADDRESS

29 avenue Georges Mandel, 75116 Paris

TELEPHONE

01 42 74 46 83

E-MAIL

cabinet@chirurgie-esthetique.paris

SOCIAL NETWORKS


Greffe de cheveux

La perte des cheveux, qu’elle soit importante ou non, peut parfois être vécue comme un véritable complexe que cela soit chez l’homme ou chez la femme. Source d’un handicap social important, elle peut avoir un réel impact dans la vie personnelle comme professionnelle. En effet, la calvitie s’avère parfois difficile à assumer du fait de sa localisation exposée, visible, et difficile à dissimuler.

C’est pourquoi la greffe de cheveux est une véritable révolution. Elle permet de traiter aisément l’un des complexes les plus fréquents de l’homme et de la femme. De plus, grâce aux avancées techniques récentes de prélèvement sans cicatrices (FUE) et de réimplantation sans cicatrices (méthode DHI) cheveux par cheveux, le résultat est parfaitement naturel et indétectable y compris de près. L’époque des greffes de cheveux avec grosse cicatrice à l’arrière du crâne et une implantation « champ de poireaux » ou effet « cheveux de poupée » est révolue !
Désormais, la plupart des patients ayant eu recours à une greffe de cheveux n’en gardent aucun stigmate tant le résultat est naturel et indétectable, n’obligeant ainsi personne à révéler le recours à cette intervention aux proches. La confiance et l’estime de soi s’en voient ainsi facilement rétablis, but essentiel d’une chirurgie esthétique comme celle-ci.

Points forts :

  • Pas de cicatrices.
  • Pas de douleurs.
  • Sous anesthésie locale au cabinet.
  • Les cheveux réimplantés sont définitifs.
  • Aspect très naturel des nouveaux cheveux implantés (non détectable par les autres), et pas de cicatrice de la zone donneuse.
Greffe de cheveux

DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA GREFFE DE CHEVEUX

Cette fiche est réalisée par le Dr Nguyen, chirurgien plasticien à Paris, pratiquant la greffe de cheveux régulièrement.
On y retrouve toutes les informations sur l’intervention, les cicatrices, les suites, la prise en charge, les photos avant-après, et les prix d’une greffe de cheveux.

Le Docteur Nguyen est spécialiste de la greffe de cheveux à Paris.

Qu’est-ce qu’une greffe de cheveux ?

Une greffe de cheveux ou implants capillaires consiste comme son nom l’indique à prélever des cheveux ou poils dans une zone non soumise à leur chute et à les greffer dans une zone où il n’y en a peu ou plus.
En effet, il existe des zones où les cheveux tombent beaucoup moins que d’autres.

Le cheveu comprend une tige et un follicule. C’est dans le follicule que se fait la croissance du cheveu. La greffe consiste donc à transposer ces 2 éléments vers une nouvelle zone du cuir chevelu. (image)

Le prélèvement est réalisé par unité folliculaire, composée de 1 à 3 tiges accompagnées de leur follicule pilo-sébacé.

Les cheveux réimplantés auront donc les mêmes propriétés que dans leur zone de prélèvement initiale où ils ne sont pas soumis à une chute à long terme. C’est pour cela que l’on parle de greffe de cheveu définitive.

Qu’est-ce que la calvitie ?

La calvitie, également appelée alopécie, désigne tout simplement la perte de cheveux.

Greffe de cheveux à Paris par le Dr Nguyen En pratique

Lors de la première consultation :

 

Le Dr Nguyen évaluera avec vous vos besoins en fonction de la qualité de vos cheveux, de l’avancement de votre calvitie, et de vos zones donneuses et receveuses.
Un plan d’attaque thérapeutique sera alors mis en place en détaillant les zones donneuses et receveuses, le nombre d’unités folliculaires et de cheveux souhaités et réalisables, ainsi que le nombre de séances nécessaires (en effet, pour certaines calvities, il convient parfois de réaliser la greffe en plusieurs fois.)

Il faut cependant bien avoir en tête que tout n’est pas réalisable chez tout le monde. Ainsi, des patients ayant des cheveux moins épais, plus clairs, plus clairsemés n’auront pas le même résultat qu’un patient ayant des cheveux épais, foncés, avec une bonne densité. La stratégie thérapeutique sera donc différente entre plusieurs personnes.

Il faut également comprendre que :

 

  • Certains patients ne peuvent pas être greffés immédiatement car la calvitie est en pleine poussée évolutive.
  • La calvitie évoluant différemment d’un patient à l’autre, il est possible que certains patients aient besoin d’avoir recours à une greffe complémentaire quelques années plus tard pour palier à cette évolution, même si le résultat de la première greffe est définitif.
  • il arrive que certains patients ne puissent tout simplement pas être greffés. C’est le cas lorsque la zone donneuse n’est pas assez fournie pour être prélevée et la zone receveuse trop grande. Le résultat serait trop clairsemé et donc très peu esthétique.

 

Dans tous les cas, la priorité du Dr Nguyen et de son équipe, est d’assurer un résultat naturel et surtout pérenne dans le temps. Il est parfois nécessaire de préserver assez de greffons au niveau de la zone donneuse afin de prévoir l’évolution de la calvitie à venir, que de surcharger trop une première greffe de cheveux et de se retrouver 5 à 10 ans plus tard avec une zone donneuse dépourvue de greffons et un cuir chevelu avec des espaces clairs sans cheveux due à l’avancée de la calvitie.

LES ÉTAPES DE L’INTERVENTION

AVANT LE GREFFE DE CHEVEUX

Il sera demandé de réaliser un bilan sanguin afin de s’assurer que le patient ne comporte pas de contre-indication à la séance de greffe de cheveux.
Une deuxième consultation avec le Dr Nguyen est toujours préférable afin de poser les dernières questions et de réévaluer la stratégie de traitement.
Des photos avant/après la greffe de cheveux seront réalisées.

 

Le mois précédant l’intervention :

 

  • Il convient d’éviter au maximum le tabac afin d’obtenir une bonne cicatrisation.
  • Si vous prenez des traitements médicamenteux chroniques, en particulier à visée cardiaque, il convient de prendre rendez-vous avec votre médecin traitant et/ou le médecin spécialiste qui vous suit afin qu’il réalise un certificat de non contre-indication à̀ l’intervention de restauration capillaire. Ce certificat est primordial pour planifier l’intervention en toute sécurité.
  • Si vous souffrez d’une pathologie dermatologique (eczéma, psoriasis, dermatite séborrhéique du cuir chevelu…), il convient également de prendre rendez-vous avec votre dermatologue afin de s’assurer que celle-ci est guérie et/ou stabilisée. Si le cuir chevelu n’est pas sain, l’intervention pourrait être reportée.

 

Dans la semaine qui précède l’intervention :

 

  • Eviter si possible toute prise d’anti-inflammatoires, de traitement anti-agrégant et anticoagulant.
  • Arrêter le Minoxidil ou la prise de vitamines si ceux-ci sont utilisés.

 

La veille de l’intervention :

 

  • Si vous désirez vous couper les cheveux vous-mêmes et non au cabinet, il suffit de demander au coiffeur ou de réaliser vous-même une tonte à 2mm.

 

Le matin de l’intervention :

 

  • Conseils pratiques :
    • Prévoir de la musique, des écouteurs et/ou de la lecture pour optimiser votre confort.
    • Prévoir des vêtements confortables qui se boutonnent pour ne pas les enfiler et abimer la greffe lors du retour à domicile.
    • Prévoir un moyen de transport pour le retour à domicile. En effet, même si l’intervention est réalisée sous anesthésie locale, il est déconseillé de conduire sur de longues distances le soir même. A noter également que le port du casque de moto est contre-indiqué pendant 3 semaines. Le port d’une casquette ou d’un chapeau ne touchant pas la zone implantée est quant à lui possible dès le 3ème jour post-greffe, pour une durée n’excédant pas 3h/jour. Il n’est donc pas nécessaire d’en prévoir pour le jour de la greffe.
  • Petit déjeuner : il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour cette intervention. Il est même conseillé de prendre son petit-déjeuner.
  • Préparation cutanée : une douche du corps et du cuir chevelu à la BETADINE SCRUB (disponible en pharmacie sans ordonnance) est à réaliser avant la venue au cabinet.

 

Le jour de l’intervention

 

Le Dr Nguyen établira avec le patient une nouvelle et dernière fois la stratégie thérapeutique. Il dessinera la zone donneuse à extraire et la zone receveuse à réimplanter et revalidera le nombre de greffons voulu et leur orientation pour donner un aspect naturel.

Le Dr Nguyen s’occupera des anesthésies locales des zones de prélèvement et de réimplantation. Son équipe s’occupera ensuite des prélèvements et réimplantions des greffons capillaires. L’équipe du Dr Nguyen est composée de techniciens très hautement qualifiés dans le domaine de la réimplantation de cheveux, pratiquant depuis de nombreuses années et parfaitement au fait des dernières technologies de réimplantation.
Le Dr Nguyen sera cependant en permanence présent afin de vérifier la bonne pratique de la séance.

LA TECHNIQUE UTILISEE

Dans la plupart des cas, il s’agira de la technique FUE, ou micro FUE pour le prélèvement, avec la technique DHI pour la réimplantation.

Les prélèvements des unités folliculaires se feront de manière manuelle, avec un micro punch relié à un moteur, pour un prélèvement le moins agressif possible et évitant l’écrasement des greffons. La taille du micro-punch dépendra de l’épaisseur des cheveux, de 0,6 à 0,9 mm.

Pour la réimplantation, la technique avec stylet ou stylo de Choï, c’est-à-dire DHI est pratiquée par l’équipe du Dr Nguyen. Comme vu précédemment, elle permet de créer un espace de la taille exacte du greffon, évitant ainsi une visibilité des cicatrices, une meilleure prise du greffon, une orientation choisie, et donc un aspect beaucoup plus naturel avec un taux de prise plus important. Pour la plupart des patients, l’unité folliculaire ne contiendra qu’un cheveu pour les lignes frontales antérieures dans un souci esthétique naturel, et 2 cheveux voire 3 pour donner de la densité au centre du cuir chevelu.

Ainsi, les méthodes FUE et DHI combinées sont les méthodes les plus respectueuses du cuir chevelu et n’entraînent aucune incision.
Elles sont également le gage d’une séance sans douleur, avec un résultat très naturel, sans cicatrices permettant une éviction sociale la plus courte possible.

APRES L’INTERVENTION

  • Pour limiter au maximum l’apparition d’œdème post-procédure, éviter la position allongée pendant la journée et privilégier la station assise, menton relevé. Si un œdème se forme, aucune inquiétude à avoir, il n’est l’affaire que des quelques jours tout au plus et n’a pas d’incidence sur la réussite de la greffe. Il peut être limité par l’application de compresses froides et par un léger massage du centre du front vers les tempes.
  • Lors du coucher : afin de ne pas mettre en contact la zone receveuse d’implantation avec l’oreiller, préférer la position allongée sur le dos ou le côté et dormir avec un oreiller de voyage ou une serviette repliée sous la nuque. Surélever légèrement la tête. Cette position de couchage est à privilégier durant les 4-5 premiers jours.
  • Éviter la consommation d’alcool et de tabac pendant au moins les 3 premiers jours suivant l’intervention afin de d’optimiser la cicatrisation et la récupération post-procédure.

 

Le soir de l’intervention :

 

Du sérum physiologique en spray sera à vaporiser toutes les 30 à 45 min sur la zone d’implantation jusqu’à l’heure du coucher.
Le lendemain (J+1) :

 

  • Retrait du bandage : humidifier abondamment le bandage à l’arrière du crâne afin qu’il ne colle pas puis ôter le bandage délicatement. Quelques légers saignements sans conséquence peuvent survenir. Une simple compresse froide quelques instants les stoppera.
  • Laver la zone donneuse et uniquement celle-ci à l’aide d’un shampoing extra-doux ou d’un shampoing pour bébé.
  • Laisser la zone de donneuse à l’air libre.
  • Si vous le souhaitez, une lotion à base d’aloe vera peut être appliquée sur la zone donneuse si celle-ci est sensible.
  • Poursuivre la vaporisation de sérum physiologique sur la zone d’implantation tout au long de la journée, et le plus souvent possible (au mieux toutes les 30-45 min).

 

Le surlendemain (J+2) :

 

  • Nouveau shampoing de la zone donneuse (toujours avec un shampoing extra-doux)
  • Poursuivre tout au long de la journée la vaporisation de sérum physiologique sur la zone receveuse (dernière journée !)

 

A partir du 3e jour post-greffe (J+3)

 

  • Arrêter de vaporiser la zone d’implantation
  • Shampoings de l’ensemble du cuir chevelu matin ET soir (extra-doux) par mouvements circulaires : d’abords délicats puis de plus en plus appuyés afin de faire tomber les croutes, sans jamais utiliser les ongles. Les croutes doivent être tombées à J+10. Si ce n’est pas le cas, laisser poser le shampoing afin de les ramollir et frotter un peu plus fort. Les greffons ne risquent rien.

 

Conseils généraux après une greffe de cheveux :

 

  • Nous recommandons l’application de Minoxidil à partir de J+10 après intervention pour un effet « booster » sur la prise des greffons, cela 2 fois par jour pendant au moins un an. Cela aura pour double avantage de ralentir la chute des cheveux préexistants non greffés. En effet, rappelons que les cheveux greffés le sont de manière définitive. En revanche, la chute des cheveux naturels peut se poursuivre si la calvitie n’est pas stabilisée. Le recours au Finastéride est possible mais seulement après avis médical. Enfin, si des espaces trop importants se constituent, une nouvelle greffe de cheveux pourra être envisagée.
  •  Le port d’un casque de moto est contre -indiqué pendant un mois, nécessitant le recours à des moyens de transport alternatif durant cette période.
  • Le port d’un chapeau ou d’un bonnet serré est également contre-indiqué pendant un mois, mais le recours à une casquette ou à un chapeau à larges bords, sans contact avec la zone d’implantation est possible à partir de J+3.
  • Le sèche-cheveux peut être utilisé à froid à J+10 et à chaud à J+21.
  • Les produits cosmétiques tels que la laque, le gel, ou les produits de coloration sont à proscrire pendant un mois.
  • Aucune exposition solaire prolongée et/ou intense n’est envisageable avant 15 jours minimum.
  • La baignade en piscine est possible après 15 jours, et après 10 jours en eau de mer.
  • Le sauna et le hammam sont à proscrire pendant 3 semaines.
  • La reprise d’une activité physique individuelle modérée est envisageable après 10 jours, et plus intense (dont musculation) au bout de 15 jours. En revanche, les sports collectifs et de contact sont à proscrire pendant un mois.

QUELLES SONT LES SUITES D’UNE GREFFE DE CHEVEUX ?

Les suites sont simples.

A la phase initiale, on aperçoit une multitude de micro-cicatrices de la taille de petits points crées par la stylo implanteur Choï au niveau de la zone d’implantation.
Il en résultera des croutes qui tomberont en 7 à 10 jours et possiblement en œdème de la zone +/- de la partie supérieure du visage qui ne dure au maximum que quelques jours.
Les cheveux implantés tomberont également souvent en même temps que les croutes.
Au niveau de la zone de prélèvement, la cicatrisation se fait en 2 jours et les croutes restent 1 semaine environ.
Des rendez-vous de contrôle de la greffe de cheveux seront réalisés avec le Docteur Nguyen en fonction des résultats et du type d’implantation (par exemple : à 3-4 jours après, 1 mois, 4 mois, 8 mois…).

Résultat d’une greffe capillaire

Les cheveux implantés commencent à repousser après le 3ème mois. Il est donc normal de ne voir aucun ou très peu de nouveaux cheveux durant les 3 premiers mois.
Les résultats visibles apparaissent 5 à 8 mois après la greffe. Les résultats définitifs sont obtenus au bout de 10 à 12 mois.
Le résultat est discret et naturel. Le patient peut ainsi se coiffer comme il le souhaite. La texture du cheveu va cependant encore s’améliorer dans les mois qui suivent. Il est en effet assez épais et dru au début et s’assoupli dans le temps.

COMPLICATIONS D’UNE GREFFE DE CHEVEUX ?

Les complications sont la plupart du temps éphémères avec une régression rapide de l’ordre de 7 à 10 jours.

 

  • Œdème et gonflements
  • Saignements légers en particulier dans les 2-3 premier jours
  • Croûtes
  • Insensibilité du cuir chevelu
  • Cicatrices
  • Démangeaisons

 

Contre-indications d’une greffe de cheveux

 

  • Grossesse en cours et allaitement
  • Allergies aux anesthésiants locaux notamment
  • Certaines maladies cardio-vasculaires ou pulmonaires :  parfois infarctus certains troubles du rythme cardiaque…
  • Certains troubles psychiatriques
  • Troubles de la coagulation
  • Toute infection ou et maladie du cuir chevelu non traitée avant la greffe
  • Cheveux crépus

TARIFS

La greffe de cheveux est considérée comme une intervention de chirurgie esthétique, donc non prise en charge par la sécurité sociale ni par les mutuelles.
Cette intervention nécessite donc un examen clinique par un chirurgien esthétique spécialiste de la greffe de cheveux, qui pourra évaluer avec vous et vous guider dans le choix du bon traitement à réaliser et de la bonne stratégie à entreprendre.
Le prix est très variable d’un patient à l’autre. En effet, il est fonction du nombre de greffons, de la technique utilisée, de l’indication à traiter (cicatrice…).

QUESTIONS FRÉQUENTES SUR LA GREFFE DE CHEVEUX

Combien d’unités folliculaires et de cheveux peut-on greffer en une séance ?

Tout dépend de la méthode. Par méthode DHI : en règle générale aux alentours de 1200 à 1500 greffons.

Peut-on greffer une cicatrice du cuir chevelu, comme par exemple une cicatrice de prélèvement FUT ?

Oui. C’est d’ailleurs une très bonne indication et les résultats de couverture de cicatrice sont très bons.

Est-ce que les cheveux greffés tombent ?

Non, ils sont définitifs.

Y’a-t-il beaucoup de deuxième greffe de cheveux ?

Oui. On dit que lorsque l’on fait une greffe de cheveux jeune adulte, il y a 60 % de chances d’en refaire une dans sa vie, car la calvitie évolue.

Peut-on prendre des unités folliculaires autre part que sur le cuir chevelu ?

Oui, lorsque le cuir chevelu n’est pas assez dense, on peut être amené à en prendre au niveau de la barbe, du torse, dos… Cela reste des cas peu fréquents.
Peut-on greffer autre chose que les cheveux ?

Oui, on greffe de manière courante des barbes dégarnies, des sourcils, et des cicatrices présentes dans des zones poilues.