Prendre rendez-vous
01 42 74 46 83
cabinet@chirurgie-esthetique.paris

INFORMATIONS DE CONTACT

 

ADDRESS

29 avenue Georges Mandel, 75116 Paris

TELEPHONE

01 42 74 46 83

E-MAIL

cabinet@chirurgie-esthetique.paris

SOCIAL NETWORKS


Quand doit-on changer ses prothèses mammaires et pourquoi ?

La durée de vie d’une prothèse mammaire est imprévisible. Elle dépend non seulement du matériel dont est constitué la prothèse, mais également de nombreux facteurs extrinsèques, comme l’anatomie périphérique, les forces de frottements et de compressions qui s’exercent au sein du corps… Ainsi, une prothèse mammaire peut durer 20 ans comme elle peut en durer 3. On parle souvent d’une moyenne de vie de 10 ans.

Quoiqu’il arrive, une prothèse s’use avec le temps, l’évolution étant la rupture de la prothèse. Cette rupture n’est pas grave en soit et n’est pas une urgence chirurgicale, mais son contenu n’étant plus isolé et maintenu, elle peut causer des déformations inesthétiques, ainsi que des inflammations aboutissant à des coques péri prothétiques.

Points Forts

Absence d’urgence

Surveillance radiologique

Auto-surveillance clinique et esthétique

Cette fiche est réalisée par le Dr Nguyen, chirurgien plasticien à Paris, pratiquant le changement de prothèses mammaires régulièrement. Elle est le résultat de son expérience sur le sujet.

Pourquoi changer de prothèses mammaires ?

Plusieurs raisons peuvent conduire à un changement de prothèses mammaires :

La rupture :

Elle peut se produire soit spontanément par l’usure naturelle de la prothèse ou soit très rarement dans les suites d’un traumatisme ou d’une mammographie sur une prothèse ancienne et donc fragile.

Il existe 2 types de rupture :

  • La rupture intra-capsulaire qui est la plus fréquente. La capsule est un tissu cicatriciel qui se forme autour de la prothèse et l’isole du reste du corps, comme pour tous les corps étrangers. Dans ce cas, lors de la rupture, le gel de silicone est contenu par la capsule. Il n’existe aucun signe clinique dans la majorité des cas. Parfois, on observe une légère déformation du sein.
  • La rupture extra capsulaire qui est beaucoup plus rare. Dans ce cas, le gel de silicone traverse la capsule et provoque une modification du sein qui se traduit par une modification de volume ou par une induration qui donne un aspect inflammatoire (rouge et dur). On peut alors palper des nodules de silicone qu’on appelle siliconomes ainsi que des ganglions axillaires. Cela est de moins en moins fréquent car cette situation se présente généralement sur des patientes ayant une rupture depuis de nombreuses années, ayant laissé évoluer la situation.

Le changement de prothèses pour rupture de prothèses ne fait l’objet d’aucune urgence, et peut même parfois passer inaperçue. Une IRM, une mammographie ou une échographie peuvent confirmer le diagnostic.

La coque péri-prothétique

C’est une réaction inflammatoire qui est due au corps étranger que représente la prothèse mammaire. Il se crée normalement une capsule autour de celui-ci afin de l’isoler de l’organisme. Cependant, dans certains cas, cette capsule peut s’épaissir et devenir dure et fibreuse : on parle alors de coque péri-prothétique. Cette coque peut déformer l’aspect du sein et dans certains cas être douloureuse. Elle est heureusement rare. Cette coque peut être retirée complètement ou en partie lors du changement des implants pour assouplir à nouveau le sein.

Pour des raisons esthétiques :

En cas de changement morphologique du sein, dû à une grossesse, une variation pondérale ou avec le vieillissement. Il s’agira dans ce cas de changer la taille de la prothèse si besoin pour s’adapter à la nouvelle morphologie de la patiente. On peut également combiner ce changement de prothèses avec un lifting des seins si les seins sont retombés par exemple, ou avec un lipofilling pour améliorer le résultat esthétique.

L’apparition de « vagues » ou de « plis » des implants mammaires qui deviennent alors visibles sous la peau au niveau de la partie externe du sein ou dans sa partie basse, peut se voir, en particulier chez les patientes très minces. Ce phénomène apparaît le plus fréquemment quand le gel de silicone devient moins cohésif, c’est à dire plus souple avec le temps.

Évidemment il existe également des cas d’insatisfaction esthétique due à une précédente intervention, où l’on peut alors être amené à changer l’emplacement de la prothèse (en avant du muscle en dual plan par exemple), à réinsérer le sillon sous mammaire, à fermer la loge ou à l’agrandir….

Faire un suivi régulier de ses prothèses mammaires

 

Suite à une mise en place de prothèses mammaires, il est impératif d’avoir un suivi post opératoire régulier pendant la première année avec son chirurgien esthétique.

Il faut évidemment rester attentive à ses seins : déformation, douleur, rougeur… Le cancer du sein est un fléau qui touche de nombreuses femmes et il ne faut pas oublier que l’on peut développer un cancer du sein de façon indépendante à la prothèse.

Enfin, Il faut toujours prévoir une surveillance afin de vérifier l’intégrité des prothèses avec un examen radiologique régulier.

Echangez avec votre chirurgien esthétique

En expliquant tout ceci, il devient assez clair que chaque cas est différent, et nécessite donc une technique chirurgicale différente avec des implants mammaires différents. Aimer un résultat sur internet ou sur les réseaux sociaux d’une taille de prothèses sur un avant/après d’augmentation mammaire ne présume absolument pas de ce que ce volume va avoir chez vous. Il est donc nécessaire de consulter, d’essayer et de discuter avec son chirurgien esthétique, il vous conseillera dès la 1ere consultation sur un résultat final avec une silhouette plus harmonieuse, plutôt que de se focaliser uniquement sur la taille des seins et ainsi que le bonnet. En effet, certaines femmes voulant retrouver une féminité, après un allaitement ou un amaigrissement par exemple, se focalise sur la taille du bonnet plus que sur l’harmonie globale. C’est là qu’intervient la vision globale de la silhouette de la patiente et donc l’expertise du chirurgien esthétique.

Publié le 19/12/2022 par le (dernière mise à jour le 19/12/2022)

Posez une question sur ce sujet