Prendre rendez-vous
01 42 74 46 83
cabinet@chirurgie-esthetique.paris

INFORMATIONS DE CONTACT

 

ADRESSE

12 Avenue Carnot, 75017, Paris

TÉLÉPHONE

01 42 74 46 83

E-MAIL

cabinet@chirurgie-esthetique.paris

RÉSEAUX SOCIAUX


TOXINE BOTULIQUE (BOTOX)

La toxine botulique (Botox) est la star des produits de médecine esthétique. C’est le premier geste à réaliser si l’on désire un traitement du vieillissement le plus naturel possible. Ses propriétés incroyables en font un produit largement utilisé à travers le monde car présentant peu de risques, et  avec des résultats naturels et harmonieux, lorsqu’il est réalisé par un chirurgien esthétique spécialiste. De nombreuses indications ont vu le jour depuis la découverte de ce produit, y compris en médecine esthétique (vieillissement, ouverture du regard, traitement du coin de la bouche, traitement de la sueur….).

  • Produit naturel
  • Diminue la contraction des muscles au repos
  • Pas de chirurgie
  • Résorbable et réversible
  • Geste rapide et renouvelable
  • Peut être associé à un comblement

DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA TOXINE BOTULIQUE

Cette fiche est réalisée par le Dr Nguyen, chirurgien esthétique à Paris, qui pratique la médecine esthétique et l’injection de toxine botulique régulièrement.

Qu’est-ce que la toxine botulique ?

La toxine botulique, ou toxine botulinique, est une substance qui, en agissant sur la jonction neurone-muscle, permet d’obtenir un effet myorelaxant et donc de diminuer de manière temporaire la contraction des muscles. Aux doses utilisées en médecine esthétique, elle bloque la contraction du muscle au repos mais pas en action, pour un effet plus naturel.

Cette neurotoxine est produite par une bactérie anaérobie, le Clostridium botulinum  et est donc une toxine naturelle. Il existe sept sérotypes  de toxine botulinique dont cinq possèdent une activité pharmacologique chez l’homme (A, B, E, F, G),deux étant inactives (C et D). De nos jours, on utilise 2 sérotypes en médecine, la toxine de type A et récemment la toxine de type B.

Pourquoi la toxine botulique ?

Avec le vieillissement, les muscles ont tendance à se tonifier, et à être contractés même au repos, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Le but de la toxine botulinique est de diminuer le tonus de repos de ces muscles, et non pendant le mouvement. Ceci permet d’atténuer les rides car les muscles peauciers, amarrés à la peau, créent la ride lorsqu’ils sont contractés de manière chronique.

Quels sont les indications de l’injection de toxine botulique ?

En médecine esthétique du visage, la toxine botulique est une véritable révolution qui a permis de limiter les traitements chirurgicaux, qui sont à ce niveau plus agressifs et invasifs. Les indications sont donc nombreuses :

Au niveau du visage et du cou :

  • Les rides : rides du lion (entre les sourcils), de la patte d’oie (coin de l’œil), le pli d’amertume ou ride des marionnettes, les rides péribuccales (rides solaires), les rides du front, du nez, des joues, du menton. Toutes les rides d’expression et de la mimique peuvent donc être traitées si elles ne sont pas profondes.
  • La volonté de jouer sur les structures : la queue du sourcil pour éclairer le regard, la commissure de la bouche pour avoir un air moins sévère…
  • Certaines disgrâces au niveau du nez, par exemple lorsqu’il existe des mouvements de la pointe à la parole, la toxine botulique prenant donc un véritable rôle dans la rhinoplastie.
  • Le sourire gingival, qui peut être diminué.
  • Les cordes du cou ou phanons, qui sont dus a une hypertonie des muscles liés à l’âge.
  • L’hypertrophie des masséters pour les mâchoires trop anguleuses.

Mais également dans toutes les parties du corps :

  • Le traitement de la transpiration des aisselles, du dos, du torse, du cuir chevelu, des mains, de la  plante des pieds…
  • Les ridules du décolleté
  • Le scrotum (scrotox)

Quels sont les différents types de toxine botulique en médecine esthétique ?

Les toxines botuliques de type A les plus utilisées en médecine esthétique en France sont le Botox, l’Azzalure, le Vistabel, le Dysport, le Boccouture, le Xeomin… Ils comprennent chacun des concentrations de toxine botulique différentes.

LES PRINCIPES DE L’INJECTION DE TOXINE BOTULIQUE

L’objectif d’une injection de toxine botulique utilisée en médecine esthétique est d’utiliser les propriétés de relaxation musculaire du produit. On va donc réduire l’action des muscles peaucier, qui, en se contractant, plient la peau et créent la ride. On atténue ainsi les rides (sourcils ou front) sans les combler.

Pour le sourcil, il est équilibré par deux forces opposés, quand il s’agit de le relever pour éclairer le regard, on diminue la force des muscles qui l’abaissent (muscle orbiculaire), afin qu’ils se relèvent grâce au releveur (muscle frontale). On lisse ainsi tous les reliefs, ce qui donne un effet de rajeunissement

LES ÉTAPES D’INTERVENTION D’INJECTION DE TOXINE BOTULIQUE

AVANT UNE INJECTION DE TOXINE BOTULIQUE :

  • Un interrogatoire sera réalisé par le chirurgien esthétique afin de cibler exactement vos demandes et de déceler les éventuelles contre-indications (grossesse, hypersensibilité connue, herpès, maladie neuro-musculaire, injections trop récentes…)
  • Des photos avant après de l’injection de toxine botulique seront prises.
  • Il n’y a pas de de préparation spécifique à réaliser avant une injection, ni besoin d’être à jeun. Le maquillage sera enlevé avant chaque injection.
  • Pas d’aspirine ou anti-inflammatoires dans la semaine qui précède.
  • Les injections sont peu douloureuses donc ne nécessitent que très rarement une anesthésie locale, qui dans ce cas sera réalisée par une crème Emla appliquée 30 min avant,ou par une injection d’anesthésiant local.

L’INJECTION DE TOXINE BOTULIQUE :

Les injections sont réalisées au cabinet, sauf en cas d’association à une chirurgie. La méthode d’injection est propre au Dr Vincent Nguyen, qu’il a adapté pour obtenir les meilleurs résultats. Le nombre de seringues sera évidemment fonction du nombre de zones à traiter. On désinfecte et donc on démaquille les zones à injecter.

La zone est anesthésiée si besoin. On injecte à l’aide d’aiguille très fine pour que cela soit indolore. La durée d’une séance d’injection de toxine botulique peut varier de 10 min à une heure en fonction du nombre de zones à traiter et des gestes associés comme l’injection d’acide hyaluronique. La patiente peut se remaquiller immédiatement après la séance.

Le résultat d’une injection de Botox apparaît dans un délai de 3 à 15 jours. Les rides s’atténuent progressivement. Les effets peuvent être variables durant les 15 premiers jours, avec parfois de légères asymétries qui se stabilisent ensuite. L’effet optimal se situe donc au 15ème jour. Le résultat d’une injection de toxine botulique peut durer entre 3 et 6 mois, en fonction du produit, de la patiente et des zones injectées, car il s’agit d’une correction temporaire.

APRÈS UNE INJECTION DE TOXINE BOTULIQUE :

  • Les suites sont très simples et indolores.
  • Juste après  l’injection, un œdème, une rougeur, ou plus rarement une légère ecchymose peuvent apparaîtrent et qui disparaissent rapidement.
  • le maquillage peut être remis immédiatement.
  • Il faut éviter de faire du sport et de s’allonger dans les 2 heures suivant l’injection.
  • Dans les 24 premières heures, il faut éviter le port du casque ou de chapeaux serrés.
  • Eviter tout risque de bleus ou de saignement dans les 15 jours qui suivent (aspirine, anti-inflammatoires, sport de contact…).

INJECTION DE TOXINE BOTULIQUE : LES PRIX ET TARIFS

Il s’agit d’un traitement de médecine esthétique, donc  non prise en charge par la sécurité sociale ni par les mutuelles.

  • Le prix de l’injection de toxine botulique est très variable d’un patient à l’autre. En effet, il est fonction du nombre de zones et de l’importance du traitement, et de l’association à un autre geste (acide hyaluronique). Le tarif pour une injection de toxine botulique à Paris peut donc varier à partir de 380 Euros en fonction des zones.
  • Une partie du prix de l’injection peut être prise en charge dans certains cas pathologiques, comme l’hémispasme facial, le syndrome de Frey, la paralysie faciale…
  • Cela nécessite donc un examen clinique par un chirurgien esthétique spécialiste de la médecine esthétique, qui pourra évaluer avec vous et vous guider dans le choix du bon traitement à réaliser.

QUESTIONS FRÉQUENTES SUR LA TOXINE BOTULIQUE

Quelle est l’interval de temps idéal entre deux injections de toxine botulique ?

Il faut attendre 3 à 6 mois entre chaque séance pour renouveler et stabiliser le résultat car il s’agit d’un résultat temporaire. En effet, le résultat commence à se stabiliser à partir de la 3ème séance. Dans tous les cas, il ne faut pas rapprocher les séances à moins de trois mois pour ne pas créer de résistance à la toxine botulinique.

Quel est l’effet d’une injection de toxine botulique en médecine esthétique ?

On diminue les rides et ridules au repos, on n’empêche pas la contraction musculaire. Donc le résultat sera jugé essentiellement au repos, cependant on obtient également une diminution des rides en action sans pour autant que les muscles soit « paralysés ».

Lorsque l’on veut traiter la position du sourcil ou du coin de la bouche, on joue sur la balance entre muscle abaisseur et releveur. La zone visée se relève en quelques jours, le visage est plus harmonieux

Comment s’injecte la toxine botulique?

La toxine botulique s’injecte à l’aide d’une microaiguille ultrafine, directement dans le muscle sous la peau. Ce geste est quasi indolore.

Comment commencer les injections de toxine botulique ?

Lorsque l’on commence les injections, il vaut mieux être modéré lors de la première séance, afin d’éviter les surcorrections. On pourra affiner les résultats au cours de séances ultérieures. Il est en effet préférable d’avoir un résultat moins optimal au début plutôt qu’excessif.

Combien de zones doit on traiter pour obtenir un résultat ?

Pour avoir un effet naturel, il vaut mieux traiter plusieurs zones en même temps(homogénéité du résultat) Ainsi, on peut traiter les rides inter sourcilières en même temps que le front, la patte d’oie,   les rides du nez…

Quelle est l’évolution de l’utilisation de la toxine botulique ?

Depuis 1975, la toxine botulique est utilisée en médecine  pour traiter le strabisme de l’enfant,  les  tics  du  visage  et  les clignements incontrôlables de l’œil. En France, c’est en 1990 que les autorisations de mise sur le marché (A.M.M.) sont apparues  pour  certaines  pathologies (ophtalmologie, ORL, rééducation fonctionnelle, neurologie…).

En médecine esthétique, c’est le Dr CARRUTHERS  qui s’est  aperçu que ses patients traités pour un problème ophtalmologique par la toxine botulique avaient moins de rides autour de l’œil que les  autres.  En 1990, une  patiente lui demande d’harmoniser l’autre œil ; c’est ainsi que l’indication esthétique est née.

La toxine botulique connue sous le nom de BOTOX a reçu, aux Etats-Unis, l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) en 2002 pour son utilisation en médecine esthétique.

Les autorités administratives françaises chargées du contrôle des médicaments, ont  délivré leur autorisation de mise sur le marché (A.M.M.) dans un but esthétique en 2003, avec une toxine botulique commercialisée sous  les  noms  de VISTABEL,  AZZALURE  et  BOCOUTURE.

Quels peuvent être les gestes associés à une injection de toxine botulique ?

Il est fréquent d’associer le botox à l’acide hyaluronique en médecine esthétique. Les effets des 2 produits se potentialisent, et grâce à la diminution du tonus des muscles au botox, on comble de façon plus efficace une ride ou un volume. C’est ainsi que les rides les plus profondes doivent être traitées.

Il est également fréquent d’entretenir un résultat de chirurgie esthétique du visage (lifting  du visage, minilifting, lipofilling du visage, blépharoplastie…) avec du botox. Enfin, dans de plus rare cas, on associe la chirurgie esthétique au botox pendant une intervention (lifting du visage et du cou, lipofilling du visage, section de dépresseur de l’angle de la bouche…).

Quelles sont les indications d’injection de toxine botulique hors médecine esthétique ?

Il existe un nombre très important d’indications hors médecine esthétique, ce qui montre l’efficacité du produit :

  • En Neurologie : dystonie cervicale, crampe de l’écrivain, mouvement de clonies et de tremblements, spasticité de l’enfant et de l’adulte, céphalées…
  • En Ophtalmologie : troubles oculomoteurs, blépharospasme (spasme de la paupière, hémispasme facial…
  • En ORL : dystonies laryngées, dystonie oro-mandibulaire, bruxisme…
  • En Gastro-entérologie : achalasie, troubles moteurs de l’œsophage, anisme, fissure anale
  • Autres : troubles vésico-sphinctériens, hypersialorrhée, hyperhidrose et hyperlarmoiement…

Quelles sont les limites à l’effet de la toxine botulique ?

Lorsque la laxité cutanée est trop importante et que les rides sont trop profondes, on est obligé d’y associer de l’acide hyaluronique pour combler la ride. En cas d’excès de peau vraiment important, seule la chirurgie peut traiter le problème (lifting et lipofilling du visage).

Quelles sont les alternatives à la toxine botulique?

Aucun autre produit de médecine esthétique n’est capable de recréer l’effet de la toxine botulique. En chirurgie esthétique, on peut sectionner un muscle pour l’inactiver définitivement, mais ce geste est beaucoup plus invasif.

Le footlift

Acide hyaluronique

Augmentation du point G

Posez une question sur ce sujet

  • Sabine

    3 décembre 2017

    Bonjour,
    je voulais connaître le tarif de la médecine esthétique et plus précisément du botox en fonction des zones. Merci

    • Dr. Vincent NGUYEN

      3 décembre 2017

      Bonjour,
      effectivement en médecine esthétique le tarif dépend des zones. En moyenne il faut compter 400 euros pour une bouteille de Botox ou toxine botulique (vistabel, azzalure, bocouture ou autres…), a voir en fonction de la dilution et donc de l’effet, les zones traitables avec cela.
      Cordialement

  • Sihem

    10 novembre 2017

    Bonjour,

    j’ai fait du botox il y a 1 mois mais je n’aime pas le résultat, puis en refaire immédiatement pour améliorer cela?
    merci

    • Dr. Vincent NGUYEN

      11 novembre 2017

      Bonjour,
      oui, cela dépend des zones déjà injectées. Il faut en reparler avec votre chirurgien esthétique ou votre médecin esthétique.
      Cordialement

  • carl

    30 octobre 2017

    Bonjour, je transpire des mains de façon importante, une injection de toxine botulique ou de botox dans cette zone est elle possible? Y’a til des risques?

    • Dr. Vincent NGUYEN

      30 octobre 2017

      Bonjour,
      Oui, il est tout à fait possible de réaliser des injections de toxine botulique ou Botox, dans les mains, afin de diminuer les sudations. Si les quantités sont faibles et les injections peu profondes, il n’y aucun risque.
      Cordialement

  • Adeline

    13 septembre 2017

    Bonjour Docteur Nguyen,
    je voudrais faire du botox pour la première fois au niveau du front en prévention de mes rides., mais je suis très anxieuse car c’est la première fois. Je préfères donc me tourner vers un chirurgien esthétique qui s’y connaît mieux je pense pour éviter les problèmes. Pour les injections, dois je venir à jeun?
    merci

    • Dr. Vincent NGUYEN

      13 septembre 2017

      Bonjour,
      Il n’y a aucun besoin de venir à jeun pour des injections de toxine botulique. Vous pouvez manger normalement.

      cordialement

  • Max

    27 août 2017

    Je voudrais que l’on m’injecte du botox dans les aisselles car je transpire beaucoup. Mais je voudrais savoir si je peux aussi en faire dans le cuir chevelu car c’est pareil.
    merci

    • Dr. Vincent NGUYEN

      27 août 2017

      Bonjour,
      Le traitement de la sueur par toxine botulique peut se faire au niveau des aisselles ainsi que du cuir chevelu.
      Cordialement

  • Chaima

    8 juin 2017

    Ayant la queue du sourcil assez tombante me donnant ainsi un air fatigué je me demande si l’acide hyaluronique serait capable de tirer mes sourcils ainsi que mes paupieres afin de les avoir beaucoup plus en amades..? Je suis mannequin et c’est une chose qui me dérange très fortement.. cordialement

    • Dr. Vincent NGUYEN

      8 juin 2017

      Bonjour,
      la toxine botulique peut en effet avoir pour effet de relever la queue du sourcil afin de retendre la paupière, et ainsi d’éclairer le regard.
      cordialement

  • meriam

    26 mars 2017

    est ce qu’on peut faire un injection de botox 2jours avant une opération de lifting. Merci

    • Dr. Vincent NGUYEN

      27 mars 2017

      Bonjour,
      Oui c’est tout à fait possible si la région injecté par le Botox est différente de la région du lifting de la face.
      Cordialement

  • fatima

    9 mars 2017

    on peut faire le botox dans les aisselles? pour diminuer la transpiration? quel est le tarif?
    merci

    • Dr. Vincent NGUYEN

      9 mars 2017

      Bonjour,
      oui, il est tout à fait possible d’injecter du botox (toxine botulique) dans les aisselles afin de diminuer la transpiration de cette région. Le tarif se fait à la seringue, et est consultable dans la partie tarif de ce site.
      Cordialement

  • nadia

    20 février 2017

    Bonjour, je fais beaucoup de botox car je me souvenais plus de ma dernière séance. je peux finir paralysé?

    • Dr. Vincent NGUYEN

      20 février 2017

      Bonjour,
      Non vous ne pouvez pas finir par être paralysé par le botox. La toxine botulique est en effet d’action temporaire, les muscles vont commencés à se recontracter normalement. En augmentant les doses, vous avez diminuer d’autant plus leurs actions tout simplement.
      Cordialement

  • mireille

    5 février 2017

    Bonjour,
    est ce que le botox disparaît complètement au bout de 6 mois?
    merci

    • Dr. Vincent NGUYEN

      6 février 2017

      Bonjour,
      les effets de la toxine botulique disparaissent en effet au bout de 6 mois. Cependant il peut y avoir un effet rémanent qui donne une une relaxation plus longue des muscles, surtout en cas de séances répétées depuis plusieurs années.
      Cordialement.

  • Sonia

    19 janvier 2017

    Bonjour Dr n’guyen,
    je voudrais faire le botox pour le front et le tour des yeux. Mais j’ai déjà fais ça il y à 3 mois sur paris aussi. Est ce que c’est trop tôt? et les tarifs svp.
    merci

    • Dr. Vincent NGUYEN

      20 janvier 2017

      Bonjour Sonia,
      La toxine botulique a une durée de vie de 5 mois environ, donc si le résultat vous paraît bien, il est préférable d’attendre un peu. Par contre si le résultat n’est pas optimale, effectivement, c’est une bonne indication pour refaire une séance plus tôt que prévu. Je vous conseille de consulter un chirurgien esthétique sur Paris ou ailleurs, qui pourra vous examiner et vous dire réellement si c’est une bonne indication.
      Pour tous mes tarifs de chirurgie esthétique et reconstructrice, il suffit de vous rapporter à la section tarifs de ce site.
      Cordialement